L'apothéose pour Hidalgo !

Publié le 12 Octobre 2019

Anne Hidalgo est folle de joie … Extinction Rebellion occupe la place du Chatelet, en plein centre de Paris. Elle les soutient Anne. Oui, c’est l’apothéose pour la maire de Paris … un immense bordel qu’elle aime tant provoquer.  Le quartier est bouclé. Des énormes bouchons se constituent. Les voitures s’entassent, les gaz d’échappement se répandent, l’air devient irrespirable, la ville est de plus en plus polluée. On s’énerve, on s’agace, on s’injurie, les automobilistes n’en peuvent plus. Sur la place, des bâches se tendent pour passer la nuit. On pisse, on chie, on boit, on se shoote dans les rues en plein centre de Paris. Ça pue, ça crie … on prend la parole, on voudrait tout raser, détruire ce monde de consommation. La ville est sale mais on s’en fout car on ne veut pas de ce monde. Des amours naissent. Des fenêtres de l’Hôtel de ville, on peut apercevoir le camp prendre forme, s’installer, s’organiser. Anne sourit, d’autres maires travaillent pour rendre leur ville agréable et paisible, mais pas elle. Ce grand bordel c’est tellement beau … Elle est heureuse Anne et pendant ce temps Jacques dans sa voiture attend. Il attend de longues heures pour rejoindre son domicile après une longue journée de travail. Les clients ont été difficiles ce jour-là. Il est fatigué Jacques et ce soir il ne verra pas ses enfants. Trop d’embouteillages, la ville est bloquée. Il est de plus en plus fatigué Jacques, il ne fera pas l’amour ce soir, combien lui faudra-t-il d’heures pour rejoindre son domicile ? Mais Anne elle s’en fout, elle est heureuse Anne derrière les grandes fenêtres de l’Hôtel de ville. C’est ce bordel qu’elle aime. C’est beau comme une toile de Bosch, une fin du monde ... Les lumières s’éteignent sur la ville.

Rédigé par Philippe Allard

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article